De nouvelles espèces exotiques au zoo d’Honfleur

 

Après les papillons ce sont les oiseaux qui font partie de la faune la plus visible de la forêt équatoriale. Depuis quelque temps, pour enrichir notre forêt tropicale reconstituée, des oiseaux exotiques rares sont venus rejoindre les centaines de papillons du Naturospace dans une présentation totalement inédite.

Près d’une dizaine d’espèces différentes pas comme les autres peuvent être observées au Naturospace, comme par exemple :
• des diamants de Forbes ou Azuverts (Erythrura tricolor – Viellot 1817) aux trois couleurs comme leur nom l’indique vert, bleu et rouge,
• le goura de Scheepmaker, (Goura sheepmakeri – Finsch 1876) un gros pigeon terrestre avec une impressionnante crête de plumes comme de la dentelle,
• des petites espèces de perroquets multicolores, joueurs et bavards des iles du Pacifique, les loris de swainson ou loriquet à tête bleue (Trichoglossus haematodus – Linnaeus 1771) et les loris des Moluques (Lorius garrulus – Linnaeus 1758),
• d’amusantes petites perdrix au plumage métallique des forêts équatoriales denses d’Asie des roulouls couronnés (Rollulus rouloul – Scopoli 1786)
• un couple d’adorable et rares petites colombes tropicales colorées des ptilopes porphyres (Ptilinopus porphyreus – Timminck 1822).

Les oiseaux du Naturospace sont arrivés jeunes car ils s’adaptent mieux à leur l’environnement et au grand volume offert par la serre. En effet, la plupart de ceux qui ont vécu en cage ou en petite volière sont incapables de voler correctement.

Quelle que soit sa provenance chaque nouvel arrivant doit faire preuve de patience avant de s’élancer dans la serre. Il est d’abord placé près d’un mois dans un local de quarantaine, isolé par un sas, le temps nécessaire pour effectuer des tests sanitaires. L’oiseau est habitué progressivement à la nourriture spécifique proposée par le Naturospace. Il passe ensuite environ trois semaines dans une cage d’introduction située dans la serre pour qu’il ait en visuel l’espace tropical et les autres oiseaux avec lesquels il évoluera et partagera son habitat, tout en s’adaptant au climat. Puis c’est l’ouverture de la cage et le départ pour une nouvelle aventure.

Le saviez-vous?

Au Naturospace, c’est le Goura de Sheepmaker qui détient tous les records, avec un poids de près de 2 kg et une envergure de 75 cm lorsqu’il déploie ses ailes bleues.

Tendez l’oreille au Naturospace… Le chant ou les cris de certaines espèces comme les padda, les loris ou les diamants de Forbes permettent de les repérer.

Comme des poissons dans l’eau au Naturospace

Les carpes Koï, poissons précieux aux couleurs variées, atteignent une taille impressionnante. Elles se plaisent particulièrement dans leur bassin et donnent chaque année de nombreuses carpes. Les enfants adorent les nourrir avec les granulés disponibles à la Boutique.